Questions/Réponses pour les parents

Les devoirs et les leçons
Feuilleter

English version

Les devoirs et les leçons

  • ISBN papier : 9782896191529
  • ISBN PDF : 9782896193028
  • 2009 - 80 pages

- Quelle est la place des parents dans la vie scolaire de leur enfant?

- Les devoirs et les leçons ont-ils une utilité?

- Est-ce que la discipline est importante au cours de la période des devoirs et des leçons?

- Que faire pour que cette période ne dégénère pas en « bataille rangée »?

- Les parents sont-ils en mesure « d'apprendre à apprendre » à leur enfant?

- Quelles sont les principales stratégies d'apprentissage dont l'enfant doit prendre conscience?

- Face à leurs devoirs, les garçons sont-ils vraiment différents?

- Les filles et leurs devoirs: est-ce toujours plus facile pour elles?

- Mon enfant omet très souvent de noter ce qu'il a à faire, si bien qu'on ne sait pas toujours quels sont ses devoirs et ses leçons. Comment réagir?

- Son enseignant donnant beaucoup de devoirs, mon enfant passe souvent de deux à trois heures par soir à les faire. Comment sortir de cette impasse?

- À quoi ça sert de faire mes devoirs si le professeur ne les corrige pas?

- Pourquoi m'obliger à lire si je n'aime pas ça?

... et de nombreuses autres questions!

Marie-Claude Béliveau est orthopédagogue. Elle a accompagné des enfants et leurs parents pendant plus de 30 ans au CHU Sainte-Justine en tant que spécialiste de l'évaluation et de l'intervention liées à des difficultés scolaires. Elle continue d'offrir cet encadrement en pratique privée.

Apprentissages, Devoirs et leçons, Rôle parental, Motivation scolaire

On en parle

« J’ai découvert un ouvrage de Marie-Claude Béliveau qui s’appelle Les devoirs et les leçons, qui est aux Éditions du CHU Sainte-Justine, qui est vraiment bien fait et qui m’a rassuré (…) J’aimais ce qu’elle disait : pour les devoirs, un maximum de 30 minutes par jour au début du primaire et un maximum d’une heure par jour à la fin du primaire, ne pas s’asseoir avec l’enfant pour faire les devoirs, laisser l’enfant faire ses devoirs où il veut dans la maison s’il n’y a pas de dérangement, rester solidaire du professeur. »

Vincent Bolduc, émission de Catherine Perrin, Médium Large, Radio-Canada, 21 octobre 2013